BIENVENUE A STANFORD
Virtus Vinctis (Le courage vainc) aime cultiver le mystère. Qui sont-ils ? Quelle influence ont-ils réellement ? Vous avez très peu de détails. Ils semblent être partout, ils voient tout, rien ne leur échappe. Les preuves de l'existence de cette obédience remontent à la naissance même de l'université de Stanford. On murmure quelques noms de personnages illustres l'ayant intégrée tels que J.F. Kennedy, Herbert Hoover, Larry Page et Sergueï Brin : fondateurs de Google, ou encore Evan Spiegel : fondateur de Snapchat(...) INFORMATIONS Votre pseudo doit contenir un prénom et un nom, aucune initiale n'est acceptée.
Aucun nombre de ligne n'est demandé dans le jeu. Cependant, un bon niveau de français est exigé.
Ne négligez surtout pas les annexes, elles sont importantes pour une bonne compréhension du jeu et de l'environnement dans lequel évolue votre personnage.
Virtus Vincit a ouvert ses portes le 17/05/2014.


CONTEXTE | CONCEPT | GROUPES | STANFORD | INVITES
MINI-SCENARIOS | PRESENTATION | BOTTIN | SUGGESTIONS | ACTUALITE

ALEXA MORTON
FONDA | MP
△ Backflip/Elise
PrésenteMon image

GABRIEL EPSTEIN
FONDA | MP
△ SNUFF/Isabelle
PrésenteMon image

OWEN KEARNEY
ADMIN | MP
△ INK PANTHERS
Andréa
Présence réduiteMon image

MOIJA FEARLESS
MODO | MP
△ Wistful/Pauline
PrésenteMon image

ELEANOR GRAY
MODO | MP
△ Hypnotised
Emeline
PrésenteMon image
L'EQUIPE DE VIRTUS VINCIT
N'hésitez pas à nous contacter si besoin!




VIRTUS VINCIT
week-end d'integration
VOUS Y RENDRE
INDICES TEMPORELS Le jeu commence en AOUT 2014. C'est le début d'une nouvelle année. La rentrée des classes.
LA METEO LOCALE L'après-midi, il fait entre 25° et 30°C. Le soleil est au rendez-vous, c'est encore l'été alors profitez-en !
LES FORUMS PARTENAIRES
▯▯▯▯▯
© VIRTUS VINCIT L'intégralité du forum (concept, design, etc.) appartient à ses créateurs. Merci de bien vouloir respecter leur travail. Toute copie sera sanctionnée.
BIENVENUE SUR VIRTUS VINCIT
Nous vous rappelons que le RP se situe actuellement en Août 2014 pour la rentrée des classes.

Partagez | 
 

 she's so lovely + bailey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Noam Fitzgerald
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : lumpy space
Messages : 133
Avatar : harold styles, le parfait petit mouton.
© crédits : anaëlle (avatar) + anaëlle too (signature)
Logement : chambre H3 avec Deklan

MessageSujet: she's so lovely + bailey   Jeu 29 Mai - 9:19
she's so lovely

Je déambule dans les couloirs, mon sac à dos sur une épaule. Je ne regarde pas où je vais car toute mon attention est concentrée sur les feuilles de papier que je tiens en main. Je les lis, encore et encore, j'essaie de les retenir mais ces fichues répliques refusent de s'encrer dans ma tête. Je finis par lever les yeux et pousse la porte de la salle du drama club. Une fois à l'intérieur, je laisse tomber mon sac par terre et tire une chaise avant de m'asseoir dessus. Je soupire, passe une main dans mes cheveux et dépose mes feuilles sur mes genoux. C'est bien le drama club, mais bon sang qu'est-ce que ça me crève. Cela fait deux jours que je suis sur cette pièce et même si elle ne dure que cinq minutes je n'arrive pas à retenir le moindre mot. Alors que je me replonge dans ma lecture, la porte de la salle s'ouvre. Je tourne la tête vers celle-ci et ne peux m'empêcher de sourire en voyant Bailey s'approcher. « Je savais que tu ne pourrais t'empêcher de me tenir compagnie, » je glisse avant de me lever. La demoiselle est, comme à son habitude, ravissante. Ses grands yeux marrons me dévisagent de la façon la moins amicale possible et je sais qu'elle n'est pas spécialement ravie d'être ici, avec moi. Je crois qu'elle ne peut pas me supporter. Dommage, contrairement à elle je l'ai toujours appréciée sans même comprendre pourquoi. Elle a sans cesse le nez plongé dans ses bouquins, elle ne me parle que pour me lancer des reproches, et pourtant quelque chose chez elle m'empêche de la détester. Au contraire, elle m'intrigue, m'attire même. Je m'approche d'elle et lui tend une feuille. « Tu veux bien me filer un coup de main ? » Je ne détache mon regard du sien et impatiemment, j'attends sa réponse. Je sais bien que Bailey n'est pas une membre à part entière du drama club mais il n'y a qu'avec elle que j'ai envie de répéter. De toute façon, les autres ne peuvent pas m'aider étant donner qu'ils ne sont pas censés connaître la pièce en avance. Je regarde la jeune fille d'un air presque suppliant, comme un petit chiot qui attend qu'on lui offre son biscuit préféré.  
lumos maxima

_________________
Oh look at me, so ordinary, no mystery with no great capabilities, but I could make out as if I had it. God, I'm so obvious and I should let it go, oh I don't know. No piercing stare, just out of shape with messy hair, but I always figured I was somebody in wake.
Revenir en haut Aller en bas
Bailey Calder
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : julie ; wildest dream
Messages : 117
Avatar : selena gomez
© crédits : #chevalisse
Logement : app17 à palo alto avec janis

MessageSujet: Re: she's so lovely + bailey   Jeu 29 Mai - 13:42
« Janis je te laisse, je vais aller à la faculté finir quelques costumes pour la pièce » Je regarde ma meilleure amie et lui fais un signe de la main. Depuis que j'ai quitté la faculté et sa résidence universitaire pour vivre avec Janis, j'ai l'impression de me sentir revivre. C'est bête à dire mais j'adore prendre les transports pour me rendre à la faculté. La seule chose qui m'embête c'est que je suis plus loin du campus et donc je ne peux plus vraiment me déplacer à la bibliothèque pour une heure, je perds bien trop de temps. Dans le bus, j'écoute un peu de musique et souris. Normalement, il ne va y avoir absolument personne au drama club et je vais pouvoir investir les lieux comme je l'entends. Mettre la musique à fond, me dandiner tout en finissant les tenues pour la comédie que nous allons jouer sous peu. Enfin, qu'ils vont jouer sous peu parce que je ne suis pas actrice, loin de là même. Arrivée sur le campus, je garde mes écouteurs sur les oreilles et salue quelques personnes que je reconnais. La plus part des jeunes profitent des quelques jours de calmes avant que tous les cours reprennent. Pour le moment, il n'y a que les plus gros volumes horaires qui ont recommencé. Je pousse la porte du drama club et fronce les sourcils en voyant quelqu'un au loin. Moi qui voulait être seule, c'est foutu. Je reconnais rapidement Noam et hésite à faire demi tour. Non, ça ne sert à rien de l'éviter, il est bien capable de me suivre et de m'enquiquiner toute la journée. « Je savais que tu ne pourrais t'empêcher de me tenir compagnie » Je le regarde et lève les yeux au ciel pendant que je range mon mp3 et met mon portable en silencieux. Avec de la chance je pourrais faire ce que j'ai à faire et lui aussi. seulement, en rangeant mon portable, je me rends compte que j'ai un message du 'grand manitou' du Drama club. Noam n'arrive pas à retenir son texte et ce serait cool que je l'aide. Cool. Super cool oui. « Tu veux bien me filer un coup de main ? » Je pose mon sac à main et le regarde. J'hausse les épaules et soupire légèrement. « J'ai pas trop le choix faut croire. Ils sont où les textes que je puisse te donner la réplique ? » Pour tout dire, je connais le texte par coeur à force de les entendre le répéter mais je n'ai pas envie de lui coller la honte. J'aurais presque un coeur aujourd'hui, presque.

_________________
underco.
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t491-live-and-let-die http://virtus-vincit.1fr1.net/t509-love-you-like-a-love-song
Noam Fitzgerald
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : lumpy space
Messages : 133
Avatar : harold styles, le parfait petit mouton.
© crédits : anaëlle (avatar) + anaëlle too (signature)
Logement : chambre H3 avec Deklan

MessageSujet: Re: she's so lovely + bailey   Jeu 29 Mai - 17:31


C'est étrange, j'ai jamais été le genre de mec qui s'attache aux gens. Dans la vie, j'ai quelques potes à qui je tiens. Louis, ce con de West, Zoe aussi, mais à part ces deux trois personnes je me ferme aux autres. Je souris, j'irais pas jusqu'à dire que je suis un asociale mais j'aime pas développer des sentiments même amicaux pour quelqu'un. Je crois que c'est à cause de tout ce qu'il s'est passé dans ma vie, ce dont personne à part ma mère n'est au courant. Bailey, pourtant, a transgressé mes règles. Quand je la vois, c'est son inaccessibilité qui m'attire. Sa haine pour moi m'a toujours laissé pensé qu'elle cache quelque chose qu'elle refoule. Ou alors je me plante totalement. J'sais pas pourquoi j'ai envie d'être près d'elle, c'est inexplicable. Bailey, elle est mignonne, elle sent bon, elle a la peau douce. Enfin, je crois. Quand je lui demande de l'aide, elle me répond par un soupir. J'esquisse un sourire un peu déçu et dévie le regard un instant. Je glisse la feuille entre ses mains. « Mon texte est surligné en fluo, le tiens non. » Pendant un moment, je la regarde. J'admire ses mèches de cheveux châtains qui ondulent autour de son visage de poupée, ses fines lèvres rosées, ses longs cils. Finalement, je m'attarde à nouveau sur ses yeux. Je ne dis rien, elle doit se demander ce que je fiche. Comme d'habitude, elle doit me prendre pour un con. « Tu m'expliqueras un jour pourquoi tu me détestes autant ? »  Je finis par lui demander avant de mordre légèrement ma lèvre. Sale habitude. Je ne sais pas si elle osera répondre à mon question. Ou alors elle le fera de façon à me montrer encore plus cette haine qu'elle a développé pour moi. Je comprends pas, et ça m'énerve de pas avoir le contrôle. C'est pour ça qu'elle me perturbe.
lumos maxima

_________________
Oh look at me, so ordinary, no mystery with no great capabilities, but I could make out as if I had it. God, I'm so obvious and I should let it go, oh I don't know. No piercing stare, just out of shape with messy hair, but I always figured I was somebody in wake.
Revenir en haut Aller en bas
Bailey Calder
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : julie ; wildest dream
Messages : 117
Avatar : selena gomez
© crédits : #chevalisse
Logement : app17 à palo alto avec janis

MessageSujet: Re: she's so lovely + bailey   Jeu 29 Mai - 18:32
« Mon texte est surligné en fluo, le tien non. » Je baisse les yeux et attrape le texte de Noam. Il semble donc le connaître et n'avoir besoin que de répéter. Tout ça ira peut être plus vite que je ne l'imaginais. À vrai dire, je n'en sais trop rien parce qu'avec Noam je dois être prête à tout. Il reste là planté quelques secondes à me regarder. Je fronce les sourcils et finis même par le dévisager. « Qu'est-ce qu'il y a ? J'ai quelque chose sur le visage ? » Je passe une main sur mon visage et il ne semble ne rien y avoir. Je ne comprends pas et lui reste en plan, là, à glisser ses yeux sur mon visage. Il est étrange, très étrange et je n'aime pas cela mais alors pas du tout. Je tire légèrement sur le texte pour ramener le jeune Fitz sur terre. Je glisse les yeux sur le texte et souris légèrement. Cette scène est vraiment facile. J'espère qu'il la connaît sur le bout des doigts, vraiment. « On s'y met ? » lançais-je au jeune homme en me reculant légèrement. Je plonge la main dans mon sac à main et regarde mon reflet dans mon téléphone portable. Le fait qu'il m'ait fixé de la sorte me perturbe vraiment. « Tu m'expliqueras un jour pourquoi tu me détestes autant ? » Je grimace et me redresse en entendant ces quelques mots. Ce n'est pas que je le déteste mais je le trouve idiot au possible, un peu trop gamin pour moi à vrai dire. Il faut dire que je n'ai pas des masses d'amis et que les personnes que je cotoie sont plus ou moins tous comme moi : la tête dans les bouquins et ce n'est pas son cas. J'essaye juste de me tenir écarter de lui, des tensions qu'il engendre : faire la fête, se laisser aller et foutre sa vie en l'air, en quelque sorte. Je le diabolise un peu mais c'est plus fort que moi. « Si je te détestais, je ne serais pas là. Surtout que j'ai du boulot pour la pièce. À moins que tu ais envie de jouer nu comme un vers » Je me tourne et lui adresse un léger sourire. Noam nu. Voilà qu'une image se dessine dans ma tête. Je secoue la tête légèrement pour revenir sur terre. « Allez Fitzgerald, remets toi de tes émotions ! » Lui lançais-je avec un large sourire. Je ne sais pas ce qu'il a mais en tout cas c'est un bon comédien ! J'adorais le détester, le taquiner mais je devais admettre que ce n'était pas plus désagréable que ça d'être gentille avec lui.

_________________
underco.
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t491-live-and-let-die http://virtus-vincit.1fr1.net/t509-love-you-like-a-love-song
Noam Fitzgerald
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : lumpy space
Messages : 133
Avatar : harold styles, le parfait petit mouton.
© crédits : anaëlle (avatar) + anaëlle too (signature)
Logement : chambre H3 avec Deklan

MessageSujet: Re: she's so lovely + bailey   Ven 30 Mai - 20:15


Ca me les casse. Son arrogance est insupportable, irritante, et pourtant je ne dévie pas le regard de ses beaux yeux. Lentement, mon sourire s'efface, laisse place à une mine plus renfrognée. Comme d'habitude. Je me ferme, même à elle, je suis comme ça. J'enfouis mes mains dans les poches de mon jean et fais quelques pas dans la salle. « Laisse, » je marmonne d'une petite voix presque inaudible en shootant dans l'air. Je ne regarde plus ce qu'elle fait, je me contente de me dégourdir les jambes pendant qu'elle s'admire dans son portable. Elle me demande pour commencer et je hausse simplement les épaules. J'attends qu'elle réponde à ma question, me stoppe lorsque enfin le son de sa voix se fait entendre. Sa remarque me fait rire. Je lui jette un regard en coin.  « Avoue, ça te plairait. » C'est vrai, Bailey et moi sommes très différents. Elle doit me voir comme quelqu'un d'arrogant, un casse-pieds, comme la plupart des gens qui ne me connaissent pas d'ailleurs. Après tout, qu'est-ce que ça peut me faire qu'elle pense du mal de moi ? Je m'en fiche. Enfin, je crois. J'inspire profondément. « J'suis chaud comme la braise, laisse-moi le temps de m'échauffer. » Je commence à sautiller sur place, respire profondément, puis enfin me stabilise. Ca me déstresse même si pour le moment il n'y a que Bailey face à moi. Je plisse les yeux tout en la regardant. « Mets-toi dans la peau d'une dame des années 30. C'est une sorte de remake de Roméo et Juliette donc tu peux y aller niveau exagération. » J'esquisse un sourire et passe rapidement une main dans mes cheveux en me remémorant ma première réplique. Tout est là, dans ma tête, je ne sais pas quel miracle. « Oh, attend ! » je m'exclame soudainement. Je trottine jusqu'à la boîte à accessoire, attrape un foulard que j'enroule autour de mon cou puis prend une rose en plastique. En revenant vers la brunette, je retire ma veste et la jette sur la chaise non-loin, finissant en t-shirt noir. Une fois devant elle, je pose un genoux à terre et tend la rose à Bailey. « Oh douce Juliette. »
lumos maxima

_________________
Oh look at me, so ordinary, no mystery with no great capabilities, but I could make out as if I had it. God, I'm so obvious and I should let it go, oh I don't know. No piercing stare, just out of shape with messy hair, but I always figured I was somebody in wake.
Revenir en haut Aller en bas
Bailey Calder
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : julie ; wildest dream
Messages : 117
Avatar : selena gomez
© crédits : #chevalisse
Logement : app17 à palo alto avec janis

MessageSujet: Re: she's so lovely + bailey   Dim 1 Juin - 9:52
Je n'arrive pas à dire ce qu'il se passe entre Noam et moi. J'adore les détester et c'est ça le problème. Je ne suis pas quelqu'un qui déteste les gens autour d'elle, je ne suis pas quelqu'un qui fait attention aux gens et pourtant, avec lui c'était différent. En temps normal, j'aurais envoyé voir ailleurs la personne qui m'aurait demandé de l'aide. Non pas parce que je suis méchante mais parce que je n'ai pas le temps. J'aime que tout soit fait en temps et en heure et je suis prête à prendre du retard pour aider le jeune Fitzgerald. Rien de cela ne me ressemble et je dois avouer que cela a le don de me perturber. «Avoue, ça te plairait. » Je le regarde et lève les yeux au ciel. Je tente de me contrôler de sourire. Ça ne me plairait pas, non, mais au moins j'arrêterais de m'imaginer milles et une chose. Non pas avec son entrejambe mais avec son torse. Je ne suis pas une grande connaisseuse de la gente féminine mais il ne semble pas avoir des tonnes de muscles pour autant. « Oui oui c'est ça » Dis-je avec un large sourire pour lui faire plaisir. Cependant, je croise rapidement les bras pour lui faire comprendre de se dépêcher. Plus vite on commence, plus vite on a terminé et plus vite je peux lui faire essayer les vêtements qu'il devra porter. Je le regarde sautiller comme un idiot et fronce les sourcils. Ses phrases n'ont donc aucun sens. Pourquoi a-t-il besoin de s'échauffer s'il est chaud comme la braise ? Est-il entrain de se croire à un match de boxe pour sautiller de la sorte ? Noam dans toute sa splendeur, du grand n'importe quoi. C'est peut être ça qui me déstabilise chez lui. Moi qui ait l'habitude d'analyser les gens, avec lui, il n'y a pas de schéma préconçu. Un jour il faudra inventer la méthode d'analyse Noam Fitzgerald ! Je le regarde fixement et il finit par m'expliquer le but de cette scène. Un remake de Roméo et Juliette. Moi qui espérais échapper à cette pièce... J'espère juste que ce n'est pas la scène du baiser car je ne poserais pas mes lèvres sur ce petit crapaud. Je n'ai pas de pouvoir magique et ne pourrais pas le transformer en prince alors autant s'éviter ce moment génant. Je le regarde et me retiens de rire quand il met un genou à terre. J'ai l'impression d'être dans un vieux film dont l'intrigue ennui tout le monde depuis des dizaines de minutes. « Oh douce Juliette. ». Je plonge mon regard dans le sien et ne regarde pas le texte qu'il vient de me donner. « Ô Roméo! Roméo! Pourquoi es-tu Roméo? Renie ton père et abdique ton nom; ou, si tu ne le veux pas, jure de m'aimer, et je ne serai plus une Capulet » Je lève les quelques feuilles qu'il m'a donné plus tard et souris. « J'ai du lire cette histoire à Many des dizaines de fois cet été. Désolée » Lançais-je à son encontre avant de jeter un rapide coup d'oeil au texte. « Roméo ! Que fais-tu ici ! Et si mon père te voyait ! » Je joue mieux que toutes ces petites pestes qui se prennent pour les futures grandes stars du cinéma. Je tends la main vers la rose en plastique et pose mes mains sur les siennes. Mes mains sont fraiches alors que les siennes sont chaudes. Je lui fais signe de se lever et fais semblant de sentir la rose qu'il tient toujours fermement. « Cette odeur me ramène tellement de souvenirs. Elle sent comme la rosée du matin.. » Plus cliché, ça n'existe pas !

_________________
underco.
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t491-live-and-let-die http://virtus-vincit.1fr1.net/t509-love-you-like-a-love-song
Noam Fitzgerald
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : lumpy space
Messages : 133
Avatar : harold styles, le parfait petit mouton.
© crédits : anaëlle (avatar) + anaëlle too (signature)
Logement : chambre H3 avec Deklan

MessageSujet: Re: she's so lovely + bailey   Dim 1 Juin - 16:45


J'ai toujours pris beaucoup de plaisir à jouer les cons. Il me semble que généralement, les gens me définissent comme quelqu'un d'immature. Oui c'est le mot qui revient le plus souvent. Je n'aime pas prendre la vie au sérieux, contrairement à Bailey je vis au jour le jour sans vraiment faire de plan pour quoi que ce soit. Carpe Diem. C'est peut-être pour cela qu'elle n'arrive pas à me blairer, elle et moi somme le ying et le yang mais séparés. Elle est le blanc, la pureté, la douceur. Moi je ne suis que le vilain petit canard, le noir. Lorsque je pose un genoux à terre, je la vois pouffer de rire. Ca me fait sourire, je préfère la voir rayonnante plutôt qu'en train de ronchonner pour telle ou telle raison. Elle est tellement plus jolie. Son regard s'empare du mien et m'envoûte immédiatement. Ses lèvres s'entre-ouvrent, les mots défilent à une vitesse rapide mais je ne me souviens pas d'avoir lu cette tirade dans mon texte. Je hausse un sourcil juste au moment où elle se rattrape. Enfin quelque chose que je connais. Bailey joue bien, j'ai du mal à comprendre pourquoi elle n'est pas dans le drama club en tant que comédienne. Je me lève tandis qu'elle hume la fleur « Si ton père nous voit, alors nous nous enfuirons ensemble. » Je la contourne, dégage sa nuque de ses longs cheveux bruns d'une main. Voilà un autre avantage d'être comédien, la liberté des mouvements.  « Penses-tu que ton dit père accepterait de m'offrir la virginité de sa fille contre un présent ? » Je retiens un sourire. Cette réplique est l'explication de la modernité de cette pièce. Juliette est une fille douce alors que Roméo, contrairement à elle, est un macho quoi qu'assez romantique qui tente tant bien que mal de conquérir le coeur de sa bien aimée. Je trouve que les personnages nous collent plutôt bien à la peau. Je lâche la feuille qui tombe lentement à terre puis pose mes mains sur ses hanches. Je fais attention de ne pas me coller trop à elle, je ne voudrais pas non plus qu'elle se brusque et me fasse manger les feuilles qu'elle tient. « Je ne rêve que d'une chose ma douce. Toi, moi, nos corps brûlants enlacés l'un contre l'autre. » Je viens de murmurer ces derniers mots à son oreille. Finalement, je me rends compte que je n'ai pas tant de mal à retenir ce texte. Au contraire, il me vient tout naturellement. Je recule d'un pas, me détache de Bailey mais ne la quitte pas des yeux pour autant.
lumos maxima

_________________
Oh look at me, so ordinary, no mystery with no great capabilities, but I could make out as if I had it. God, I'm so obvious and I should let it go, oh I don't know. No piercing stare, just out of shape with messy hair, but I always figured I was somebody in wake.
Revenir en haut Aller en bas
Bailey Calder
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : julie ; wildest dream
Messages : 117
Avatar : selena gomez
© crédits : #chevalisse
Logement : app17 à palo alto avec janis

MessageSujet: Re: she's so lovely + bailey   Mer 4 Juin - 16:25
Être si proche de Noam me dérange et ce n'est rien de le dire. Je me sens mal à l'aise mais je tente de rester concentrer. Après tout, si je fais quelque chose qui n'est pas à faire, il faudra recommencer et je ne supporterais pas d'avoir mon visage si près du sien une nouvelle fois. Ce n'est pas si désagréable mais je n'aime pas être aussi proche de quelque, de sentir sa respiration qui frôle mon visage. Quand je le vois me contourner, je souris légèrement et en profite pour soupirer. C'est fini les rapprochements et tout ce qui va avec. Seulement, je me trompe. Il glisse sa main dans mes cheveux et je sens sa peau frôler la mienne. Non, non, non. Instantanément, je me raidis mais ne dis rien. Il faut que je garde mon calme et que j'évite de lui sauter à la gorge. Après tout, c'est dans la pièce même si j'aurais préféré qu'il zappe cette partie. Nous ne sommes pas obligés de tout faire comme la pièce : on est là pour le texte, pas pour les gestes ! Il ne manque plus qu'il m'embrasse dans la scène final et là, ce serait la fin du monde. « Penses-tu que ton dit père accepterait de m'offrir la virginité de sa fille contre un présent ? » Je me retiens d'éclater de rire. Heureusement qu'il n'est pas face à moi sinon je pense qu'il m'aurait réprimandé et demandé d'être plus sérieuse. Ses mains glissent sur mon corps et je glisse les yeux vers les feuilles que je tiens. Voilà que cette proximité me ferait presque oublier ce que je suis sensée lui répondre ! « Je ne rêve que d'une chose ma douce. Toi, moi, nos corps brûlants enlacés l'un contre l'autre. » Je déglutis et le sens se reculer. Je suis toujours dos à lui, les yeux ouverts grand comme le monde. Depuis le début de l'année scolaire, j'ai entendu Noam répéter de très nombreuses fois son texte et c'est la première fois qu'il a l'air aussi sincère. Ça me fait peur, ça me fait flipper et ce n'est rien de le dire ! Il faudrait que je retrouver mes esprits et plus vite que ça ! Je me tourne et le fuis du regard quelques instants. « Nous ne pouvons pas. Il ne me le pardonnerait jamais et ferait son maximum pour te bannir de cette ville » Je laisse tomber la rose en plastique que je tenais toujours dans mes mains ainsi que le livret. Je m'avance vers lui et pose une main sur sa joue fraîche. « Il serait plus judicieux d'attendre que les relations entre nos paternels s'apaisent... » Je tourne le visage pour ajouter un effet dramatique. C'est franchement pas mal de jouer finalement. Je finis par me tourner complètement et faire quelque pas dans la salle avant de me stopper net. Maintenant Juliette doit proposer une fuite. Je fais quelque pas à vive allure dans sa direction. « Fuyons ! Fuyons avant qu'il soit trop tard ! Fuyons avant de nous retrouver avec quelqu'un d'autre ! Je te le demande Roméo, fuyons... » Je ne sais pas qui a fait ce remake mais franchement, Juliette qui quémande ce n'est pas très... conventionnel ! « Tu connais cette vieille légende qui dit que les âmes parfaites se séparent à la naissance et vont dans le corps de quelqu'un d'autre ? Je crois que c'est ce qui nous est arrivé Roméo ! Et j'ai enfin trouver ma moitié... » Cette légende est de la pure idiotie mais bon, je tente de lire le texte et il semblerait que je sois convaincante parce que Noam a l'air d'y croire !

_________________
underco.
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t491-live-and-let-die http://virtus-vincit.1fr1.net/t509-love-you-like-a-love-song
Noam Fitzgerald
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : lumpy space
Messages : 133
Avatar : harold styles, le parfait petit mouton.
© crédits : anaëlle (avatar) + anaëlle too (signature)
Logement : chambre H3 avec Deklan

MessageSujet: Re: she's so lovely + bailey   Sam 7 Juin - 13:20


Je m'étonne presque moi-même, mon aisance sur cette pièce n'est pas habituelle. En général, étant donné que je n'avais à la base pas envie de faire partie du drama, je fais tout pour ne pas jouer. Sauf que les choses ont changé, surtout depuis que Bailey est là pour pouvoir... m'aider. Ce n'est sûrement pas pour me déplaire. Je sens la jeune fille tendue et esquisse un sourire amusé tant qu'elle est dos à moi. Une fois qu'elle se tourne, je tente de reprendre mon sérieux et plante à nouveau mon regard dans le sien. Je vois dans ses yeux qu'elle est mal à l'aise et pourtant elle reprend immédiatement la réplique de Juliette avec brio malgré son regard fuyant. Elle lâche ensuite la rose et je ne réponds pas, faisant mine d'être déçu en baissant les yeux au sol. Je sens alors sa main se poser sur ma joue et enfin, nos regards se croisent. Je la sens plus confiante, ou alors c'est qu'elle joue très bien.  « Tu as certainement raison. » Bailey rompt immédiatement notre proximité en faisant quelques pas dans la salle. Je ne la quitte pas des yeux, j'observe sa démarche féminine avant qu'elle ne fasse demi-tour et revienne vers moi. Sa demande de fuir me paru presque réel, comme si elle s'adressait directement à moi et non à Roméo. Bien sûr, je sais bien que jamais elle ne me demandera une telle requête. Je l'écoute pendant que ses cheveux virevolte autour de son visage à chacun de ses mouvements. Cela me donne envie d'y passer ma main dedans. Je me concentre, cesse de penser à chaque détail de son visage et essaie du mieux que je peux d'incarner mon personnage. « Oui je la connais Juliette, il est évident que toi et moi sommes faits l'un pour l'autre. » Bon sang, plus guimauve tu meurs. Je regarde en l'air, prenant un air de poète passionné qui vient de trouver son inspiration. « Nous pourrions nous cacher ma douce, aller en France, à Paris, nous pourrions être tellement heureux. » Mon attention se pose à nouveau sur elle et Roméo calme ses pulsions, ses envies de voyages laissent place à un amour immense dès le moment où il a vu briller une étincelle dans les yeux de sa belle. Mes mains attrapent doucement les siennes et un court silence s'installe. Je soutiens son regard, esquisse un sourire discret. « Accorde-moi d'abord un baiser, un seul. » Je me penche vers elle, mon visage se rapprochant lentement mais dangereusement du sien. Ce n'est clairement pas l'envie qui me manque de m'approcher un peu plus mais à seulement quelques centimètres, je m'arrête et ne l'embrasse évidemment pas. « Fin de l'acte, » je souffle sans bouger, un sourire toujours accroché à mes lèvres.
lumos maxima

_________________
Oh look at me, so ordinary, no mystery with no great capabilities, but I could make out as if I had it. God, I'm so obvious and I should let it go, oh I don't know. No piercing stare, just out of shape with messy hair, but I always figured I was somebody in wake.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: she's so lovely + bailey   
Revenir en haut Aller en bas
 

she's so lovely + bailey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIRTUS VINCIT △ THIS GAME IS GONNA KILL YOU :: UNIVERSITE DE STANFORD :: Services universitaires :: Clubs building-