BIENVENUE A STANFORD
Virtus Vinctis (Le courage vainc) aime cultiver le mystère. Qui sont-ils ? Quelle influence ont-ils réellement ? Vous avez très peu de détails. Ils semblent être partout, ils voient tout, rien ne leur échappe. Les preuves de l'existence de cette obédience remontent à la naissance même de l'université de Stanford. On murmure quelques noms de personnages illustres l'ayant intégrée tels que J.F. Kennedy, Herbert Hoover, Larry Page et Sergueï Brin : fondateurs de Google, ou encore Evan Spiegel : fondateur de Snapchat(...) INFORMATIONS Votre pseudo doit contenir un prénom et un nom, aucune initiale n'est acceptée.
Aucun nombre de ligne n'est demandé dans le jeu. Cependant, un bon niveau de français est exigé.
Ne négligez surtout pas les annexes, elles sont importantes pour une bonne compréhension du jeu et de l'environnement dans lequel évolue votre personnage.
Virtus Vincit a ouvert ses portes le 17/05/2014.


CONTEXTE | CONCEPT | GROUPES | STANFORD | INVITES
MINI-SCENARIOS | PRESENTATION | BOTTIN | SUGGESTIONS | ACTUALITE

ALEXA MORTON
FONDA | MP
△ Backflip/Elise
PrésenteMon image

GABRIEL EPSTEIN
FONDA | MP
△ SNUFF/Isabelle
PrésenteMon image

OWEN KEARNEY
ADMIN | MP
△ INK PANTHERS
Andréa
Présence réduiteMon image

MOIJA FEARLESS
MODO | MP
△ Wistful/Pauline
PrésenteMon image

ELEANOR GRAY
MODO | MP
△ Hypnotised
Emeline
PrésenteMon image
L'EQUIPE DE VIRTUS VINCIT
N'hésitez pas à nous contacter si besoin!




VIRTUS VINCIT
week-end d'integration
VOUS Y RENDRE
INDICES TEMPORELS Le jeu commence en AOUT 2014. C'est le début d'une nouvelle année. La rentrée des classes.
LA METEO LOCALE L'après-midi, il fait entre 25° et 30°C. Le soleil est au rendez-vous, c'est encore l'été alors profitez-en !
LES FORUMS PARTENAIRES
▯▯▯▯▯
© VIRTUS VINCIT L'intégralité du forum (concept, design, etc.) appartient à ses créateurs. Merci de bien vouloir respecter leur travail. Toute copie sera sanctionnée.
BIENVENUE SUR VIRTUS VINCIT
Nous vous rappelons que le RP se situe actuellement en Août 2014 pour la rentrée des classes.

Partagez | 
 

 Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers. Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever ∇ COOK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cassiopea Oxbury-Jones
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : BlueDiamonds
Messages : 252
Avatar : La surprenante Kate Harrison
© crédits : stoule
Logement : En colocation avec Lael mon double ♥

MessageSujet: Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers. Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever ∇ COOK   Ven 23 Mai - 0:02





WE ARE YOUNG


Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers.


Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever.







Un rictus au coin des lèvres tu jette ton portable dans ton sac ainsi qu’une serviette de toilette avant d’attraper le premier short un jean qui te passe sous la main, à peine cinq minutes après son dernier sms te voilà déjà dans l’entrée en train d’enfiler tes vans « Lael t’es là ? » Hèles-tu à la recherche d’un signe de vie dans l’appart mais aucune réponse ne vient résonner à tes oreilles. Tu regarde en vitesse l’horloge dans la cuisine indiquant près de 20h et te demande ce qu’il peut bien faire enfermer dans sa chambre à cette heure-ci, sans attendre plus longtemps tu longe le couloir agrippant au passage ton perfecto en cuir, décidément faudrait que vous vous mettiez à ranger cette baraque vos affaires traînent dans tous les coins « Lael jvais voir Cook tu veux venir ? » Tu réitère ta tentative de communication avant d’ouvrir la porte de sa piaule sans gêne, ce que tu fais le trois quart du temps, t’y rentre comme dans un moulin mais franchement c’est une habitude que tu devrais perdre parce qu’on ne sait jamais ce qu’on peut y trouver. Preuve immédiate, tu referme la porte dans la seconde en te mordant la lèvre confuse « Désolé ! » Il faudrait que tu garde en tête que tu n’es jamais à l’abris de le trouver en train de jouer à la bête à deux bosses avec une nouvelle nana « Euu.. Bon je sors, vous serez tranquilles pour… Enfin.. Bref j’y vais ! » Ou comment ne pas rattraper le coup de manière subtile « Comment elle arrive à faire ça ? Elle est vachement souple… » question rhétorique que tu te pose à toi-même en arquant un sourcil avant de prendre définitivement la direction de la sortie et de filer de l’appart en quatrième vitesse. L’avantage à habiter près du campus c’est que tu garde ton indépendance sans avoir pour autant à te taper un trajet de trois plombes qui nécessiterait d’utiliser ta voiture, donc à dépenser dans l’essence ce dont tu n’as clairement pas les moyens en ce moment. T’es fauchée comme les blés et pourtant tu trouve encore du fric pour t’acheter de nouveaux vinyles, question de priorités tu supposes. Tu profite du chemin pour t’allumer une clope, dimanche soir le campus est quasiment désert et la plupart des étudiants s’emmerdent comme des rats morts à potasser leurs cours, enfin sauf dans le cas de ton colocataire c’est indéniable.

T’es ravie que Cook t’ait envoyé un message, te sortant le nez du bouquin que tu lisais à demi quand ton esprit était déjà loin, tu n’es pas surprise t’es juste heureuse. Cook il te sort souvent de ta routine, il débarque à l’improviste, il t’amuse et t’accompagne parce que Cook il est toujours partant pour tes plans à la con, il ne te juge pas, il ne te juge jamais. Il prend soin de toi à sa façon, même s’il hausse les épaule et dit qu’il s’en fou, il dit toujours qu’il s’en fou, de tout, mais toi au fond tu sais que c’est pas vrai, tu le sais même quand lui fait tant d’efforts pour l’ignorer. C’est ça que t’aime chez Cook, cette envie féroce qu’il a de se détacher de tout sans parvenir à le faire, sa bouche dit non quand  ses gestes hurlent le contraire. Cook c’est un paradoxe comme toi, il te comprend et tu t’en fiche bien au fond qu’il mette cette distance entre lui et les autres instinctivement. Tu sais qu’il tient à vous, la bande.  Tu sais qu’il tient à toi, à sa façon.

Tu finis par arriver enfin à bon port, il est déjà là adossé contre le mur de la vieille bâtisse, t’es en retard, comme à ton habitude et ne t’en excuseras pas, comme à ton habitude. Tu débarque devant lui le sourire aux lèvres et la clope au bec, déposant une bise sur sa joue tu lui tends ton paquet pour lui en proposer une « Titanic hmm ? Je t’ai toujours soupçonné d’être secrètement fan de Diccaprio, jt’ai percé à jour t’y peux rien. » Dis-tu sur un ton léger en l’attrapant par le poignet pour le traîner derrière toi « Amène-toi » Tu fais le tour du bâtiment discrètement et t’arrête devant la porte arrière l’air aux aguets, vérifiant qu’il n’y ait personne aux alentours tu finis par lâcher son bras pour agiter une petite clef en argent sous son nez, cette dernière accrochée à un sifflet « J’ai volé la clef du coach du club de natation ! » Bah quoi ? Faut bien que travailler pour l’université et faire visiter le campus à tous ces nouveaux ait quelques avantages. Toujours aussi radieuse tu ouvre la porte et t’engouffre dans les vestiaires en un rien de temps « Bah alors ? Tu viens où tu prends racine ? » T’en profite pour le taquiner un peu en enfilant la clef autour de ton cou, officiellement vous ne faîtes rien de mal c’est pas comme si vous étiez rentrés par effraction puisque t’as la clef, officieusement vous n’avez clairement pas le droit d’être ici mais tu t’en moque. S’il n’y avait aucun interdit ce serait beaucoup moins drôle. Cook a l’habitude, tu es comme ça pour tout et la plupart du temps ça l’arrange bien. Tu déteste le fait de devoir te satisfaire d'une vie agréable, familière, quotidienne. Tu ne veux pas une vie agréable, tu veux une vie incroyable. Tout quitter pour aller faire du volontariat en Inde. Dépenser toutes tes économies en chaussures. Embrasser la seule personne que tu ne peux pas embrasser. Prendre l'avion et sentir ton coeur décoller. Ou tout simplement faire une excursion dans la piscine de l’université lorsque précisément vous n’y avez pas accès. Vous sortez des vestiaires pour faire face à l’immense étendu d’eau turquoise qui se présente à vous, vide et éclairée par les rayons de la lune qui filtrent à travers les vitres du toit. « Je t’ai pas ramené le cœur de l’océan mais avoue que c’est pas mal comme compensation ! » Tu lui adresse alors un regard complice tandis que tu jette ton sac de l’autre côté des plongeoirs « C’est vachement plus cool quand elle est pas envahit par les monsieurs muscles non ? »

Finalement ton dimanche soir ne sera pas auussi ennuyeux que tu le pensais. Tu t’amuse bien plus maintenant que t’as rejoins Cook, c’est tout bête pourtant mais ça fait toute la différence. À la fin de la journée, ce qu’on veut vraiment, c'est être aux côtés de quelqu'un. Tout ce rituel, prendre de la distance, et faire semblant de ne pas se préoccuper des autres, c'est des conneries.


made by pandora.



_________________
True friendship never ends
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t239-notre-grande-guerre-est-spiri http://virtus-vincit.1fr1.net/t302-kiss-me-hard-before-you-go-cassie
Louis Cook
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : agile beast. ou June
Messages : 201
Avatar : matthew hitt
© crédits : cranberry
Logement : en colocation avec Sora, elle est bien à plaindre

MessageSujet: Re: Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers. Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever ∇ COOK   Ven 23 Mai - 23:52



CASSIO & LOUIS
leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers.
au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever.

Euh... Ouai c'est ça à plus. Il avait raccroché, trop hésitant. En même temps, cette fille l'avait pris au dépourvu en l'appelant comme ça, l'air de rien. Ça foutait la pression, les gens entreprenants. Mais il lui pardonnait, le Cook, parce que la fille était juste comme il les aimait : avec des longues jambes. Oui, pour que quelqu'un lui plaise, il fallait seulement qu'elle ait des longues jambes, ce qui forcément prenait en compte un bon nombre de personnes quand on y pensait. Enfin bon, il disait pas non à un faciès appréciable aussi, c'était toujours mieux. Toujours était-il que le vagin sur pattes -oui il avait le droit de l'appeler comme ça, sachant qu'à la base, elle l'avait appelé juste pour se satisfaire et puis de toute façon, dans sa tête, il disait ce qu'il voulait d'abord- avait eu le chic pour le joindre au mauvais moment. Tout à l'heure, Louis avait envoyé un message à Cassio parce qu'il s'emmerdait comme trois rats morts dans une souricière, et qu'en plus il savait que la brune serait toujours partante pour s'amuser. Il l'aimait pour ça, sa pote. Avec elle, il se posait pas trop de questions, c'était une amitié simple et juste parfaite. Heureusement qu'elle était là. En plus, il avait trouvé quelqu'un qui avait moins de limites que lui, et ça c'était franchement une putain d'exception.

Du coup, elle lui avait demandé de la rejoindre devant le bâtiment C. Le pauvre gosse allait si peu en cours qu'il dut chercher pendant cinq minutes où ça se situait avant de lui répondre. Encore un endroit où il n'avait visiblement jamais mis les pieds, c'est dire. Il savait pas trop ce qu'elle voulait, Cassio, à lui demander ça, du coup il se cassa de chez lui sans rien de plus sur le dos que sa veste. Une parole lancée à sa colocataire pour lui dire qu'il se cassait, et c'était tout. Il fonctionnait comme ça, Cook. Le voilà qui se baladait dans les rues de la ville en direction de l'université, comme s'il y allait pas assez souvent en semaine pour y revenir un week-end. C'était vide, et s'il avait pas été Louis Cook, il aurait trouvé ça un peu flippant. Mais comme il était Louis Cook, le mec s'en carrait comme de sa première chemise... s'il avait déjà porté une chemise de sa vie. Le fameux bâtiment était tout près et c'est quand il arriva devant qu'il compris.

La piscine. Putain le con. Il avait carrément oublié que cette merde existait, et il avait rien pris pour se baigner. Elle avait vraiment des idées chelous Cassiopea parfois quand on y pensait, en plus elle était même pas arrivée, y'avait plus qu'à l'attendre. Cinq minutes plus tard la brune était là, lui tendant une clope qu'il se fit un plaisir de prendre et d'allumer. DiCap est une tuerie. Tu l'as vu jouer dans le loup de wall street sérieux ? dit-il en haussant les épaules. On va dire que Titanic c'était pas vraiment son plus gros kiff, mais avec Charlie il l'avait vu énormément de fois quand ils étaient petits. Quand ils prenaient tous les deux le temps de se poser dans le canapé, devant un film, ce qui faisait une paire d'années maintenant. Mais on parlait pas de la frangine là, pour l'instant c'était sa pote qui le tirait pour l'emmener se baigner en lui expliquant comment elle avait fait pour avoir la clé. J'ai rien pris pour me changer. Se sentit-il obligé d'ajouter, précision qui était peut-être nécessaire. Ou pas, il savait pas trop comment elle allait réagit après tout. Lui ça le dérangeait pas, il ferait avec les moyens du bord.

Il regardait l'eau en fasse de lui. Lisse, aucun remous. Au moins on peut être sûr que j'me noierais pas comme Jack, c'est plutôt rassurant. Louis répondit avec un demi sourire sur le visage. Mais je suis un monsieur muscle moi. ajouta le garçon d'un ton naturel. Bien sûr que non c'était pas un de ces mecs qui faisait du sport trois fois par semaine juste pour se dépasser, lui moins il en faisait, mieux il se sentait. C'était juste histoire de donner à la brune une occasion de lui rappeler qu'il n'était qu'un gringalet. Elle adorait le charrier. Allez, au lieu de rester ici à disserter sur la beauté de la piscine, faudrait peut-être y plonger. D'un coup il la prit par la taille et la souleva. Ils entrèrent en contact avec l'eau en même temps.

C'était putain de glacial.

_________________

i wanna be yours
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t265-worst-than-nicotine http://virtus-vincit.1fr1.net/t317-bright-eyes-louis#4226
Cassiopea Oxbury-Jones
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : BlueDiamonds
Messages : 252
Avatar : La surprenante Kate Harrison
© crédits : stoule
Logement : En colocation avec Lael mon double ♥

MessageSujet: Re: Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers. Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever ∇ COOK   Sam 24 Mai - 1:44





WE ARE YOUNG


Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers.


Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever.







Il te suit sans rechigner, ça ne change pas vraiment, Cook tu peux lui présenter la pire connerie devant son nez qu’il sera emballé, haussera les épaules et se jettera dedans tête baissée, il aime que tu le mettes au défit et toi tu aime le tester, dans un sens vous vous accordez drôlement bien. Pourtant ce soir il semble légèrement ailleurs, tu sais qu’il est rêveur Cook qu’il est là sans être là mais pas avec toi, et puis il t’annonce qu’il n’a aucun change comme si tu pouvais percevoir cela comme une gêne ou un obstacle quelconque. Tu éclates de rire en levant les sourcils lui demandant d’un simple regard s’il est sérieux dans ses propos « Et alors ? Moi non plus. » Un sourire en coin vient se dessiner sur tes lèvres tandis que tu le tire à l’intérieur, t’as pensé à prendre une serviette mais pas de maillot, vous vous en fichez de toute manière qui ira s’en formaliser ? Tu l’observe observer l’eau, tu l’observe sourire et tu souris un peu plus « Officiellement il se gèle les miches parce que Rose est pas foutue de lui laisser de la place sur cette putain de porte à la con… » Te sens tu obligée de rectifier pour l’embêter, tu enchaîne habilement sur une unième remarque dans le but de le titiller un peu plus, c’est comme ça t’y peux rien t’es une enquiquineuse mais il sait bien que tu ne pense jamais à mal et te répond souvent sur le même ton. « Fais-moi voir ça. » Dis-tu soulevant légèrement son tee-shirt un air solennel sur le visage comme si tu faisais une inspection particulièrement sérieuse « Oh oui ça se voit, y’a du travail là-dessous y’a de l’effort. La muscu paye à ce que je constate. » Aucune ironie dans le ton que tu emploies et pourtant lui comme toi savez que tu plaisante, Cook étant loin d’être le type à passer des heures à sculpter son corps et c’est tant mieux comme ça, s’il se mettait soudainement à vouloir gagner des biceps tu te moquerais à coup sur de lui. Il est bien comme il est avec son air rêveur et ses épaules frêles, ses cheveux indomptables que t’adore ébouriffer alors qu’il déteste précisément quand tu fais ça. De toute manière tu lui interdis de prendre un gramme de muscles, il est ton modèle parfait, ses traits ne seraient plus aussi purs s’il se transformait en stéréotype.

T’as à peine le temps de t’attarder sur ses dernières paroles qu’il t’a déjà agrippé la taille et jeté à l’eau avec lui. Le choc du liquide froid sur ta peau est immédiat, tu émerge les cils écartés par le clore, tes fringues trempées et un frisson te parcourant l’échine « Froid ! » T’exclames-tu en reprenant ton souffle, tu tente de te venger lui envoyant quelques rafales d’eau avant de t’appuyer sur ses épaules pour essayer de le faire couler en vain, s’il est maigrichon t’es pas plus grosse que lui. « Remarques la question des maillots est réglée comme ça ! »

Tu barbotes silencieuse durant quelques minutes te contentant de lui sourire et de lui l’éclabousser de temps à autre et puis tu finis par rompre ce nouveau silence « Jsuis que tu m’ais envoyé un sms ce soir… » C’est dans les moments où t’es seule que tu repense à des trucs chiants comme ta famille tiens. Tu réfléchis toujours trop en ressassant des vieux souvenirs, des vieilles idées, c’est bien pour ça que t’es toujours accompagnée, que t’emmerde ton monde, que ta vie est une fête constante. La vérité que tu dissimule aux autres comme à toi-même c’est que c’est une manière comme une autre d’attirer cette attention que tu réclames et dont tu as tant besoin. Tu as besoin de bruit, d'action, de fête, de compagnie, il ne te faut aucune pause. Il faut qu'il y ait toujours du mouvement dans ta vie, pour te faire oublier la réalité des choses, pour que tu gardes toujours un peu fermés, tes yeux trop fatigués d'avoir dansé. Pour que ton esprit ne se questionne pas sur le pourquoi de ton existence. Comme tellement d’autres cons. On sort, on boit, on fume, on baise, mais surtout on n'aime pas, on n'aime plus, on souffre et on croit que c'est à cause des autres. Tu regardes ceux à qui tu tiens dans les yeux, et tu vois, tu n’es entourée que d'énigmes, que de mystères, tout autour de toi se trouvent des portes sans serrure, des êtres qui ne t’appartiendront jamais. Personne ne connaît personne, personne ne comprend personne, c'est simple. Tu ne sais pas à quoi rime la vie au fond. Tout ce que tu veux c'est ne jamais avoir à être seule, face au silence, face au miroir qui renvoie à ta rétine l'image de la prison dans laquelle tu es enfermée à vie. Tu fuis la solitude et restes effrayée à l'idée de te retrouver seule avec toi-même. « T’avais pas de plans pour ce soir ? Cook ne sait plus pécho ou quoi ? » Plaisante-tu pour donner le change et qu’il ne percute pas que dans ta tête, même s’il est là, c’est un bordel constant. « Finalement peut être que la muscu c’était pas une si mauvaise idée ! » Tu rigoles e l’éclaboussant une dernière fois avant de te rapprocher du bord de la piscine, y callant ton dos et tes bras pur faire de grands battements de jambes en regardant tes vans « T’as dla chance que j’ai mis de vieilles baskets sinon t’étais bon pour me racheter mes pompes ! »



made by pandora.



_________________
True friendship never ends
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t239-notre-grande-guerre-est-spiri http://virtus-vincit.1fr1.net/t302-kiss-me-hard-before-you-go-cassie
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers. Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever ∇ COOK   
Revenir en haut Aller en bas
 

Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers. Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever ∇ COOK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» [Résolu] histoire de souris
» Histoire d'une migration ?
» C'est l'histoire d'une cerise qui bouffait des pastèques.
» KL'Histoire Episode 29

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIRTUS VINCIT △ THIS GAME IS GONNA KILL YOU :: UNIVERSITE DE STANFORD :: Infrastructures sportives :: Piscine-