BIENVENUE A STANFORD
Virtus Vinctis (Le courage vainc) aime cultiver le mystère. Qui sont-ils ? Quelle influence ont-ils réellement ? Vous avez très peu de détails. Ils semblent être partout, ils voient tout, rien ne leur échappe. Les preuves de l'existence de cette obédience remontent à la naissance même de l'université de Stanford. On murmure quelques noms de personnages illustres l'ayant intégrée tels que J.F. Kennedy, Herbert Hoover, Larry Page et Sergueï Brin : fondateurs de Google, ou encore Evan Spiegel : fondateur de Snapchat(...) INFORMATIONS Votre pseudo doit contenir un prénom et un nom, aucune initiale n'est acceptée.
Aucun nombre de ligne n'est demandé dans le jeu. Cependant, un bon niveau de français est exigé.
Ne négligez surtout pas les annexes, elles sont importantes pour une bonne compréhension du jeu et de l'environnement dans lequel évolue votre personnage.
Virtus Vincit a ouvert ses portes le 17/05/2014.


CONTEXTE | CONCEPT | GROUPES | STANFORD | INVITES
MINI-SCENARIOS | PRESENTATION | BOTTIN | SUGGESTIONS | ACTUALITE

ALEXA MORTON
FONDA | MP
△ Backflip/Elise
PrésenteMon image

GABRIEL EPSTEIN
FONDA | MP
△ SNUFF/Isabelle
PrésenteMon image

OWEN KEARNEY
ADMIN | MP
△ INK PANTHERS
Andréa
Présence réduiteMon image

MOIJA FEARLESS
MODO | MP
△ Wistful/Pauline
PrésenteMon image

ELEANOR GRAY
MODO | MP
△ Hypnotised
Emeline
PrésenteMon image
L'EQUIPE DE VIRTUS VINCIT
N'hésitez pas à nous contacter si besoin!




VIRTUS VINCIT
week-end d'integration
VOUS Y RENDRE
INDICES TEMPORELS Le jeu commence en AOUT 2014. C'est le début d'une nouvelle année. La rentrée des classes.
LA METEO LOCALE L'après-midi, il fait entre 25° et 30°C. Le soleil est au rendez-vous, c'est encore l'été alors profitez-en !
LES FORUMS PARTENAIRES
▯▯▯▯▯
© VIRTUS VINCIT L'intégralité du forum (concept, design, etc.) appartient à ses créateurs. Merci de bien vouloir respecter leur travail. Toute copie sera sanctionnée.
BIENVENUE SUR VIRTUS VINCIT
Nous vous rappelons que le RP se situe actuellement en Août 2014 pour la rentrée des classes.

Partagez | 
 

 Strolling so casually. vyx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vyx Kostolomova
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : CHLOE
Messages : 160
Avatar : ZHENYA KATAVA
© crédits : ©MISCHIEVOUSWINK
Logement : LOGÉE PAR SON BEL AMI, ESPOIR

MessageSujet: Strolling so casually. vyx   Sam 17 Mai - 19:38

VYX KOSTOLOMOVA

le temps file, le temps n’attend personne. le temps guérit toutes les blessures. tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. du temps pour se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. du temps.
Prénoms vyx. Tu t'appelles comme ça, oui. Ça signifie rien vyx. C'est slave, ça te rappelle ta mère. Nom kostolomova, тебя зовут, ваши братья и сестры, ваша семья. вы не выбрали, вы пострадали.  Âge vingt-et-un ans.  Date de naissance mil neuf cent quatre vingt treize. C'est tout ce que tu peux affirmer. Le jour et le mois restent suspects. Il faisait beau sur les photos, alors on t'a dit que c'était le six août. Mais ça aurait pu être aussi bien le quinze juin. Lieu de naissance T'es née à Homiel, en Biélorussie. T'as découvert le jour dans la grange de ton père, au milieu des champs de vaches. OriginesBiélorusse. il se dit que ton père est juif mais comme tant de choses il ne faut pas l'ébruiter. Nationalité Tu as la double nationalité biélorusse et américaine. Années d'études quatrième année, déjà. Tu as sauté une classe étant jeune. Tu prépares ton master à présent, tu envisages le doctorat. Spécialité étudiante à la faculté des sciences humaines, spécialité philosophie. Un domaine qui te correspond. Club et/ou équipe we art. Tu fais partie du club art. T'es pourtant pas une artiste. Tu n'es qu'une amatrice de la danse contemporaine. Ça suffit pour justifier ta participation. Moyen de financement grâce à ta science infuse, tu as récolté la bourse au mérite. Sinon tu n'aurais jamais mis les pieds par ici. Ton père tente tous les mois de te faire parvenir quelques sous. L'envoie par la poste de cet argent lui coûte pratiquement plus cher que que ce que l'enveloppe contient. Tu tentes par tes propres moyens d'avoir suffisamment chaque mois pour subvenir à tes besoins. Pour ça tu danses sur ton temps libre dans la rue. quelques âmes charitables te donneront trois dolls. les autres continuerons leur chemin. Puis ça t'arrive de donner quelques cours de soutien. Quand t'es d'humeur, si c'est bien payé! Statut amoureux célibataire dit-on.  Orientation sexuelle tu es hétérosexuelle.

Qualités Il est difficile de t'attribuer des qualités. T'es pas une fille complaisante. En tout état de cause, tu es une fille respectueuse. Respectueuse envers les autres, respectueuse de l'environnement. Depuis ton plus jeune âge, tu es très ambitieuse. Ambitieuse et perfectionniste. Quand tu entreprends quelque chose tu te donnes à cent pour cent. C'est ta façon d'être. Même quand tu envisages de bâcler la chose ça te demande plus d'efforts que si tu avais décidé de le faire proprement. On peut dire que t'es intransigeante. Ce n'est pas spécialement une qualité, mais à stanford ça l'est. Tu es franche. Tu ne passes pas par quatre chemins, tu ne parles pas pour rien dire. Enfin, tu es sensible. Une qualité qui te fait défaut la plupart du temps. On a l'impression que t'es inaccessible, que t'es insensible mais en réalité c'est tout le contraire. Tu sais pas cacher tes émotions.
Défauts  Tu t'en rends pas compte, tu t'en rends plus compte mais tu es cruellement désinvolte. Sans cesse tu adoptes cette espèce d'attitude dégagée, cette espèce de liberté excessif, sans gêne. De part ton physique, tu parais agressive à la limite de l'arrogance. En réalité ça n'est pas entièrement faux. Bien que loin de toi l'idée d'être supérieure aux autres. Tu es différente uniquement. Tu n'es pas très sociable voire extrêmement solitaire. Tu es bornée sur tes convictions, tu ne laisses pas place aux autres avis. Tu fais parfois preuve d'impatience et d'agacement quand ça ne va pas dans ton sens. Tu es imprévisible, incompréhensible.

L'image que tu renvoies n'est pas à proprement parler ce que tu es réellement au fond de toi. Très honnêtement tu ne cherches pas à te faire des amis. Tu danses depuis ton plus jeune âge, tu as déjà été membre de plusieurs petites compagnies, ça te permet de gagner un peu de fric tout en pratiquant ta passion, ta raison de vivre. Tu fumes beaucoup trop, t'as jamais eu l'envie d'arrêter. T'es maigrichonne, tu pourrais être mannequin. Toi tu ne t'amuses pas en dansant à moitié nue sur un bar devant des centaines de mâchoires ouvertes sur ladygaga. Toi tu t'amuses différemment. Tu t'amuses quand tu entends un son de kris kristofferson, une bière à la main, posée dans un salon en petit comité. Ça te suffit. Tu n'as pas besoin d'artifices. Tu n'as pas été élevée ainsi. C'est justement la simplicité qui te rend heureuse. Toi heureuse? Faut croire.
Quel genre d'élève êtes-vous?
Depuis toute petite déjà, tu as montré à plusieurs reprises tes facilités au niveau scolaire. Tu avances à une vitesse éclaire, tu apprends rien qu’en étant attentive. L’attention, peut-être est-ce la clef de la réussite ? La tienne du moins sans doute. Tu es et tu as toujours été une élève sérieuse. L’élève qui rend fière un professeur, l’élève studieuse, intéressée, commode. Tu n’es pourtant pas des plus souriante, toi tu n’as jamais eu ce genre de compliment sur ton bulletin. T’es pas agréable qu’est-ce qu’on peut y faire ? Même avec la meilleure volonté au monde, tes professeurs ne pouvaient te décrocher un sourire. On dirait que ça te fait chier d’être là. De les écouter, de prendre des notes. Mais on t’aime bien quand même. Sûrement parce que tu cherches pas les emmerdes. Tant qu’on te laisse tranquille t’es pas des plus insupportables. Tu parles pas. T’as pas de problème de bavardage. Et puis tu as des bonnes notes. Tu as sans cesse des bons résultats. Tu ne te donnes pourtant pas les moyens, t’es loin d’être une bourrue du travail. Mais tu as cette chance, celle de réussir ce que tu entreprends. Tu cumules les félicitations. T’es la fierté de ton père. Lui qui n’a jamais mis un pied dans un établissement scolaire. Lui qui veut faire de toi une grande philosophe. Dans le fond tu ne lui en veux pas d’être comme ça. Il veut juste t’épargner une vie de merde où tu te tues au travail pour gagner à peine de quoi nourrir ta famille. Mais il a pas besoin de te faire son petit numéro, le fric ça ne t’attire pas. Tu serais pas en philosophie sinon. Tu aurais choisi médecine. C’est pas les capacités qui t’auraient manquées. Mais toi, ce que tu veux c’est vivre sainement avec de petites choses qui suffiront à ton épanouissement. Les plus belles choses dans la vie sont toujours les plus simples. Qu’on vienne pas te dire le contraire.

Que font vos parents?
Ta mère ne travaille pas, du moins elle ne travaille plus. Quand tu étais jeune, elle gardait un autre garçon en même temps que toi la journée et parfois la nuit. C’était sa nounou te souviens-tu. Mais après cette irruption en tant que nourrice, elle n’a pas entrepris quoi que ce soit d’autre. Elle aide ton père dans la ferme. Elle donne à manger aux bêtes, elle ramasse les œufs. C’est une femme au foyer ta mère, elle ne sort que très peu, elle est casanière. Ton père c’est différent. Il est plus rare de le trouver chez toi. Il est sans cesse parti en vadrouille. Dans le fond, tu n’as jamais trop su ce qu’il faisait de ses journées, tu tentes encore de le croire quand il te dit qu’il va faire la moisson. Oui ton père il est agriculteur. Il a quelques hectares à son actif et du bétail. Des vaches en veux-tu en voilà. Mais bientôt il sera retraité. Ton père n’est pas tout jeune, son métier l’a fatigué.

Pouvez-vous nous dire quelque chose sur votre famille?
Ta famille elle se résume à ton père et ta mère. Tu as pourtant bien des tantes, des cousins, mais t'en a pas eu connaissance, puis tu vis pas si mal sans eux. Tes copines du collège te racontaient leur dimanche à table avec leurs aïeux. Toi tu te contentais d'imaginer. Tu avais du mal à envisager une table de dix personnes au milieu de ta cuisine où ne logeait en réalité qu'un bout de planche en bois qui servait de plan de travail pour ta mère. Alors c'était ça d'être pauvre ? Ne pas pouvoir inviter la famille pour les anniversaires ? Ne pas avoir de cadeau à noël ? Ne pas avoir de nouveaux feutres à chaque rentrée ? Ne pas pouvoir se doucher à l'eau chaude ? Ici on te croirait pas. T'es entourée de gosses de riche qui n'ont pas la moindre idée que des gens pourtant pas si lointain d'eux vivent dans des conditions de pauvreté extrême. Tu exagères toujours. Tu avais un toit. C'est ton père qui a construit cette maison avant ta naissance. Elle n'est pas bien grande, mais vous n'aviez pas besoin de plus. Tu partais toujours te réfugier dans la caravane toute manière. Tu y emmenais tes copines, puis quand tu as grandi tu y dormais avec tes copains. Tes parents c'est ce que tu as de plus cher. Pourtant à des milliers de kilomètres et bien trop occupés pour penser à toi, tes parents c'est les seuls à qui tu pardonnes tout. Tu leur a pardonné le jour où ils ont tenté de t'abandonner parce que tu leur coûtais trop cher. Tu leur a aussi pardonné la vente de la caravane, ton unique refuge, ton paradis envolé. Et ton père ? Arriveras-tu à oublier qu'il trompe ta mère avec la voisine ? Arriveras-tu à oublier ses paroles si profondes et à la fois si touchantes te racontant les sacrifices qu'ils ont dû faire, ta mère et lui, quand ils ont appris que par un malheureux accident, ta mère était enceinte. Que neuf mois plus tard, t'es arrivée au monde et c'est ainsi qu'on débutait leurs emmerdes ? Tu ne sais pas pourquoi ni comment tu restes si attachée à eux. Tu as besoin d'eux, sûrement. Certains penseront que tu es tourmentée, d'autres comprendront. T'es pas un cadeau du ciel, mais tes parents t'aiment quand même.

Racontez-nous une anecdote de votre vie.
MARS 2000.
Tu es épuisée et toute mouillée. Comme tous les soirs, tu rentres de l'école à pied. Ton cartable te fait mal aux épaules. Tu as déjà essayé à plusieurs reprises de compter combien tu faisais de pas, mais tu renonces à chaque fois, tu sais pas compter au-delà de mille. Il n'y a pas moyen d'échapper à cette longue et interminable marche, ne comptes pas sur tes pères et mères pour te venir en aide. Maintenant tu as sept ans, ils ont estimé que tu pouvais endurer ce calvaire. Tu es équipée d'un imperméable, toujours. Tu sais ici il ne pleut pas beaucoup, mais souvent. ça t'épuise ce trajet, toujours les mêmes habitations, toujours les mêmes champs, les mêmes trottoirs, les mêmes tracteurs. Pour te motiver ton père n'a rien trouvé de mieux qu'à te parler de son époque. « vyx arrêtes de te plaindre. De mon temps c'était pas deux petits kilomètres qui nous attendaient tous les matins en sortant du lit. » ton père a toujours tout ramené à lui. Une tactique qui avait le don de t'exaspérer. toujours cette tendance à te faire passer pour la coupable finalement, à te faire comprendre qu'une fois de plus tu aurais mieux fait de ne rien dire plutôt que de te plaindre. Ta mère elle comprenait, elle. Mais elle ne disait jamais rien. Elle ne disait jamais rien qui pouvait contredire ton père. ô malheur. Mais un regard de sa part suffisait à te redonner espoir. Ce soir-là, donc, tu es rentrée plus tôt que prévu, ta maîtresse était malade à ce qu'il paraît. Tu aurais pu rester à la garderie et faire tes lignes d'écriture mais c'était l'hiver et partir plus tôt de l'école voulait dire que tu ne ferais pas le chemin à la tombée de la nuit. T'es enfin arrivée. Il te reste plus qu'à franchir le portail, enfin tu veux dire cette espèce de grillage tenu par trois piquets de bois qui sert de séparation avec la route. Tu vois ta mère, allongée dans le jardin, recroquevillée sur elle-même, se cachant le visage. ta respiration s'accélère, ton ventre se noue. Tu cours ni une ni deux vers la direction de ce corps, tu es terrifiée, tu n'as pas le temps de penser au pire, tu ne penses plus à rien, tu ne te rappelles même plus très bien comme ton père t'a rattrapé le bras dans ta course folle. « reste là vyx. » tes yeux remplis de larmes, tu revois ton père te serrer fort, tu te débats. « c'est rien, ta mère a fait un malaise, elle va mieux » elle va mieux ? Elle peut même pas se relever et tu lui dis qu'elle va mieux ? T'as envie de hurler, t'as envie de le dénoncer. Oui le dénoncer parce qu'au fond de toi tu la connais la vérité. Tu sais que ta mère si elle est désormais à terre c'est parce qu'elle a été maltraitée, battue. Toi encore sous le choc, t'es pas capable de faire de la résistance à ton père. Tu sais pas pourquoi tu as été épargnée. Pourquoi ta mère et pas toi ? Tu n'as jamais été frappée par ton père. En grandissant tu chercheras réponse à tes questions. Tu comprendras que ta mère prenait pour toi. Toi jeune insouciante, tu te mettras à table le soir sans de nouveau évoquer cet épisode. Ton père pense que tu as oublié. Toi tu lui as juste pardonné, une nouvelle fois.

Parlez-nous de vos inspirations et de vos ambitions? Pour quoi vous levez-vous chaque matin? Qui désirez-vous devenir ?
Tu ne parles déjà pas beaucoup, mais quand cela te concerne tu restes bien muette. Tu ne cherches pas la reconnaissance des autres. Tu n'agis pas de telle ou telle manière dans un but précis, pour qu'on te remarque ou pour te donner un genre. Rien n'est déterminé, tout est spontané. Tu as forcément des ambitions, ne serait-ce qu'une ambition. Ça fait partie de ta raison de vivre, l'humanité c'est ça. Toi, tu ne rêves pas de paillettes et de podiums, tu ne rêves pas d'un mari bien veillant et de trois gosses, tu ne rêves pas d'être avocat. Tu rêves uniquement d'être quelqu'un. Quelqu'un qui se respecte, quelqu'un en adéquation avec soi-même, quelqu'un de vrai. Dans la société dans laquelle tu vis t'es déprimée. La race humaine est déprimante. T'es en total contradiction avec les moeurs d'aujourd'hui, mais t'es obligée de t'y plier. Tu aimerais prendre ton sac à dos, ta toile de tente, ton duvet, ta gourde, tes chaussures de rando et partir à l'autre bout du monde. Mais tu n'es pas inconsciente, t'es réaliste, tu sais que tu ne t'en sortirais pas sans un blé. C'est ça qui te déprime. Cette société à fric. Le fric rien que le fric. La reconnaissance c'est quoi ? Avoir la plus grande baraque ? La plus belle BMW ? Le costume le plus cher ? L'apparence rien que l'apparence. Pitié, jurez autrement bande d'abrutis ! La complexité humaine te donne la nausée. Pourtant tu ne sais pas pourquoi, tu as ce besoin sans cesse de remettre en question la société, les gens. Tu les étudies, tu les observes puis tu les critiques. Voilà ce que tu fais, critiquer. Tu ne sais pas ce que tu veux devenir, tu ne te poses pas la question. T'es assez cartésienne dans l'fond, tu crois pas au destin, ni même à ta bonne étoile. Tu crois pas en une quelconque religion, t'es trop terre à terre. Tu continues ton bout de chemin, tu fais des rencontres plus ou moins enrichissantes, puis tu changes de direction, parfois, tu fais des erreurs, alors tu essayes de rebrousser chemin. La vie c'est ça, une succession d'événements, une avancée vers l'inconnu. Amen.

Vous avez sûrement entendu parler de Virtus Vincit. Qu'en pensez-vous? Et jusqu'à où êtes-vous prêt à aller ?
Bien sûr que tu en as entendu parler. C’est l’unique sujet de discussion dans la cour de récréation en ce moment. Pathétique. Ce que tu en penses ? Mh ? T’es perplexe. L’idée ne t’emballe pas des masses, encore une fois c’est pas vraiment ton délire, t’as des choses bien mieux à réaliser que de faire la marionnette pour satisfaire un certain groupe incognito. Mais à la fois t’es pas catégorique. Tu attends de voir, tu es curieuse. C’est peut-être aussi la bonne occasion de te tester. Au fond de toi, tu penses que jamais personne ne te fera faire quelque chose dont tu n’as pas envie, quelque chose qui va à l’encontre de tes valeurs, de tes convictions, mais en es-tu réellement convaincue ? Si c’était le cas, tu refuserais systématiquement chaque mission, et pourtant.. et pourtant quoi ? Et pourtant tu te prends au jeu, tu y trouves presque un certain intérêt, un certain amusement. Tu ne sais plus trop de quoi tu es capable et malgré que ça te laisse sur la réserve, tu suis le mouvement, étonnement. T’es persuadée de pouvoir y renoncer à tout moment, mais prends-tu conscience au fur et à mesure que les années passent qu’ils rendent les étudiants dépendants ? Ca devient une drogue, presque une secte. Toi qui est si réfléchie, si peu influençable, comment arrivent-ils à te manipuler de la sorte ? C’est un grand mystère. L’énigme de Stanford.


HORS JEU ~ INFORMATIONS

prénom chloé pays france où avez-vous connu le forum? via bazzart présence le maximum, disons six jours sur sept suggestions ou commentaires très bon concept à mon goût. longue vie à virtus vincit  I love you  type de personnage personnage inventé avatar zhenya katava groupe niveau zéro
Revenir en haut Aller en bas
Vyx Kostolomova
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : CHLOE
Messages : 160
Avatar : ZHENYA KATAVA
© crédits : ©MISCHIEVOUSWINK
Logement : LOGÉE PAR SON BEL AMI, ESPOIR

MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Sam 17 Mai - 19:38

 
 
   
 
allez danse.

Paisiblement assise dans de très confortables fauteuils, tu attends ton tour. Ce théâtre est somptueux, tu as rarement été dans un endroit aussi luxueux. Tu assistes à un défilé de danseurs plus ou moins amateurs qui se donnent à tour de rôle sur la scène le temps d'une partition. Tu es impressionnée du niveau, tu doutes de tes chances quand arrivera ton moment. Tu t'es présentée à ce casting sans la moindre conviction, sans vraiment l'esprit de compétition. Ta jeune camarade de classe a tenu à t'accompagner. Tu lui as pourtant répété que c'était sans intérêt, qu'elle allait réellement se faire chier, mais elle t'a soutenu le contraire. Tu as finalement abandonné l'idée de lui donner tord, après tout, elle ne voulait que t'encourager, tu as peut-être juste pas l'habitude. « Arrêtes de te discréditer vyx, pour une fois. T'es une grande danseuse, tu le sais bien mieux que moi ; ils ne le savent pas encore mais c'est de toi qu'ils ont besoin dans cette compagnie. Seulement toi. » Tu souris semble-t-il. Tu ne connais pas vraiment cette fille, elle parle un peu trop à ton goût, elle a une façon de voir les choses qui n'ont rien à voir avec la tienne mais elle est là, là pour toi, là pour te regarder. Tu sais aussi bien qu'elle, que ces belles paroles, ces beaux compliments servent à évacuer le stress. Comment fais-tu pour ne pas stresser d'ailleurs ? Comment fais-tu pour être si dégagée, si sereine ? Même cette fille se dévoile plus angoissée que toi. Puis, vient ton tour. Quelqu'un t'indique le chemin à suivre jusqu'à ce que tu atterrisses sur la scène, au milieu des projecteurs. La musique prend place et toi tu rentres peu à peu dans ton univers, dans ce que tu aimes faire. Danser. C'est comme une échappatoire, c'est ton unique refuge. Ton petit paradis, ton héroïne. Tu ne penses plus à rien, tu prends ton pied. Rien ne peut égaler ce moment intensément fort, intensément passionnel. Plus rien ne t'arrête, pas même la voix aiguë et stridente de la professeur de danse qui te demande de t'arrêter, place à la suivante, ta prestation est terminée. Tu t'exécutes, tu n'as pas le choix. Tu es globalement satisfaite de ce que tu as donné. Tu retournes t'asseoir en attendant les résultats. Tu tentes de reprendre doucement ton souffle, tu vois ta camarade, non loin de toi, en train de discuter avec un jeune homme au fond de la pièce. Elle se tortille les cheveux, elle mâche vulgairement son chewing-gum. Sa façon d'approcher les hommes te laisse de marbre. Puis la directrice prend le micro, elle commence par faire son show, tout le monde l'applaudit, bande de fayots, t'es désespérée. Elle décide de faire un petit commentaire personnalisé pour chaque candidat, t'es pas couchée. « Vyx pouvez-vous vous lever ? » la grosse lumière se déplace jusqu'à se stopper net sur toi, ça t'éblouis, tu vois à peine cette vieille femme t'annoncer le résultat. « L'émotion y était, très bonne interprétation, très touchante. Néanmoins, nous recherchons plus de maîtrise en ce qui concerne la technique, toute la troupe vous remercie pour votre participation. » Tu n'es pas prise. Tu prends ton sac et tu quittes le théâtre. Tu retrouves ta camarade dehors, toute pimpante. Tu lui annonces le verdict « Je ne suis pas retenue. » tu vois son visage se décomposer, elle devient rouge de colère. « Non mais quelle honte ! Ils passent à côté de quelque chose, vyx, c'est moi qui te le dis. Tu n'as rien à te reprocher, tu étais rayonnante. » Toujours dans l'extrême. Toi tu t'en fiches, tu as pris une nouvelle fois du plaisir sur la scène, c'était court mais intense, c'est tout ce qui t'importe dans le fond. « Ne te fatigues pas va, je t'ai vu avec l'autre type. Allez viens, je crève la dalle. » Elle n'est pas méchante dans le fond, pas vraiment intéressante non plus. Quelconque comme la plupart des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Alexa Morton
SUBLIME PRINCESS OF THE ROYAL SECRET
avatar

Pseudo : backflip / elise
Messages : 1188
Avatar : Cora Keegan
© crédits : backflip
Logement : Résidence Universitaire, chambre F1

MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Sam 17 Mai - 19:44
bienvenue parmi nous I love you
ton avatar est réservé pour 5 jour !
bon le début de ta fiche aurait pu convenir pour un len mais finalement ta Vyx elle est trop dans la débauche pour ma Alexa (qui ne fume pas et qui est plutôt saine physiquement elle fait du sport tout ça, la débauche c'pas son truc XD)
mais on pourra peut-être quand même trouver un truc justement avec ça XD

_________________

Avec toi, la vie était épuisante, mais la télé restait éteinte.
Et tout était possible. Tout.
À condition de ne jamais lâcher ta main...

Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t36-desertee-de-ses-yeux-je-suis-c http://virtus-vincit.1fr1.net/t124-lately-i-ve-been-i-ve-been-losing-sleep
Owen Kearney
INTIMATE SECRETARY
avatar

Pseudo : INK PANTHERS™
Messages : 421
Avatar : felix bujo, le divin.
© crédits : aeroplane.
Logement : chambre H1 (ru).

MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Sam 17 Mai - 20:07
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t41-untitretoutconcom#426 http://virtus-vincit.1fr1.net/t127-la-connerie-c-est-la-decontraction-de-l-intelligence
Vyx Kostolomova
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : CHLOE
Messages : 160
Avatar : ZHENYA KATAVA
© crédits : ©MISCHIEVOUSWINK
Logement : LOGÉE PAR SON BEL AMI, ESPOIR

MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Sam 17 Mai - 20:34
merci vous !   
je conçois que ma vyx tant par sa nonchalance que par sa différence ne convienne pas à tout le monde. ce n'est pas un mal, ne t'en fais pas alexa. et puis comme tu dis, on trouvera peut-être quelque chose  
Revenir en haut Aller en bas
Eleanor Gray
INTIMATE SECRETARY
avatar

Pseudo : hypnotised / emeline
Messages : 246
Avatar : isabelle cornish
© crédits : gentle heart

MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Sam 17 Mai - 20:56
bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t40-keep-it-classy-never-trashy-ju
Vyx Kostolomova
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : CHLOE
Messages : 160
Avatar : ZHENYA KATAVA
© crédits : ©MISCHIEVOUSWINK
Logement : LOGÉE PAR SON BEL AMI, ESPOIR

MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Dim 18 Mai - 7:10


merci   isabelle est tellement jolie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Dim 18 Mai - 13:45
Zhenya est tellement belle   
bienvenue   
Revenir en haut Aller en bas
Vyx Kostolomova
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : CHLOE
Messages : 160
Avatar : ZHENYA KATAVA
© crédits : ©MISCHIEVOUSWINK
Logement : LOGÉE PAR SON BEL AMI, ESPOIR

MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Dim 18 Mai - 22:06
merci toi. t'as vu. canon la gamine.    Arrow 
en ce qui concerne leho, j'ai lu quelques grandes lignes sur lui faut que je tapote ta message mais je veux que vyx le déteste.     
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Lun 19 Mai - 7:44
oh, oké, pourquoi pas What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Moija Fearless
INTIMATE SECRETARY
avatar

Pseudo : Wistful / Pauline
Messages : 369
Avatar : la skriver
© crédits : avatar (applestorm)
Logement : chambre universitaire avec Zoé Blossom (F2)

MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Mar 20 Mai - 11:32
La plus belle I love you dépêche toi de finir qu'on se fasse un rp   
bienvenue parmi nous I love you

_________________

Not A Bad Thing.
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t38-she-s-like-the-wind http://virtus-vincit.1fr1.net/t140-shot-me-down-bang-bang-moija#900
Naess Ibsen
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : police box
Messages : 35
Avatar : dane dehaan
© crédits : peach
Logement : appartement 012

MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Mar 20 Mai - 18:02
je viens te mettre un coup de pression :  
ça fait peur avoue ....  
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t106-the-god-of-tits-and-wine-naes http://virtus-vincit.1fr1.net/t258-today-s-mood-bitchy-with-a-chance-of-sarcasm
Vyx Kostolomova
STANFORD UNIVERSITY MEMBER
avatar

Pseudo : CHLOE
Messages : 160
Avatar : ZHENYA KATAVA
© crédits : ©MISCHIEVOUSWINK
Logement : LOGÉE PAR SON BEL AMI, ESPOIR

MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Mar 20 Mai - 19:03
moija, t'es trop sex avec tes lunettes   prépares tes petits doigts, à nous le rp.

coup de pression naess, t'as vu, j'ai terminé !    vyx va enfn pouvoir remettre les idées bien en place du petit naess.   I love you
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Epstein
SUBLIME PRINCE OF THE ROYAL SECRET
avatar

Pseudo : isa/SNUFF.
Messages : 755
Avatar : alex libby
© crédits : ma Backflip d'amouuur.
Logement : chambre H2, viens quand tu veux ! Sauf s'il y a un élastique sur la poignée, alors on est occupés.

MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   Mar 20 Mai - 20:05
VALIDATION

Bon, c'est pas trop tôt. Very Happy Prends ton sac à dos, on va aller se balader dans la nature et oublier ces humains égoïstes.  


TU ES VALIDE(E) ⊰ Ca y est, ta fiche est terminée et tu peux rejoindre le jeu. Avant ça, voila le chemin à suivre :

Après ça tu pourras créer ta FICHE DE LIENS et une fois que tu auras posté ton premier rp, tu pourras venir demander ta première mission. Bon jeu  
Revenir en haut Aller en bas
http://virtus-vincit.1fr1.net/t42-it-wasn-t-me http://virtus-vincit.1fr1.net/t128-adventure-seeker-on-an-empty-street
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Strolling so casually. vyx   
Revenir en haut Aller en bas
 

Strolling so casually. vyx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIRTUS VINCIT △ THIS GAME IS GONNA KILL YOU :: GESTION DU PERSONNAGE :: Fiche de présentation :: Fiches validées-